PIERRE-ANDRÉ PAGE

CONSEILLER NATIONAL

PIERRE-ANDRÉ PAGE

CONSEILLER NATIONAL

POUR LA SUISSE.ecuCH AVEC FRIBOURG.ecuFR

POUR LA SUISSE.ecuCH AVEC FRIBOURG.ecuFR


NEWS 19.12.2020

Postulats, Covid-19, patrimoine au Conseil national, PA22+ aux Etats

Les temps forts de la dernière semaine

Le dossier n’a pas été traité au Conseil national, mais au Conseil des Etats, lundi 14 décembre dernier: les sénateurs ont suspendu, par 28 voix contre 16, la politique agricole (PA22+) en renvoyant le projet au Conseil fédéral. J’y reviens ci-après… le temps de rappeler que j’ai déposé deux postulats, l’un sur le rôle des organisations dans le secteur agroalimentaire et l’autre pour connaître les solutions du Gouvernement pour venir en aide aux proches-aidants sur le long terme.

Politique agricole, PA22+: j’ai eu l’occasion d’en débattre, mardi dernier à Forum, sur les ondes de la RTS La Première. Et de réaffirmer la volonté du monde agricole d’assurer la qualité d’un autoapprovisionnement suffisant pour notre population: mais les paysans qui, depuis de nombreuses années, sont à l’écoute des consommateurs, subissent de plus en plus de fortes pressions quant à l’utilisation des produits phytosanitaires et sur leurs productions. Diminuer les pesticides c’est aussi courir le risque d’une production affaiblie ou d’une obligation d’importer des denrées produites à l’étranger dans des conditions fort différentes ! Or, le projet de PA22+ du Conseil fédéral ne va pas dans le bon sens… Le Conseil national abordera ce dossier dès l’an prochain.

Agroalimentaire: quel rôle pour les organisations ?

Dans le secteur agroalimentaire, il existe un grand nombre d’organisations représentant les différents secteurs de production tels que le lait, la viande et les fruits. Ces organisations ont un rôle important à jouer dans le système de la politique agricole. J’ai demandé au Conseil fédéral, par voie de postulat, un rapport présentant le rôle de ces organisations et la manière dont elles contribuent à la réalisation des objectifs de la politique agricole.

Proches-aidants: quel soutien sur le long terme ?

Aujourd’hui, rien n’est prévu pour soulager et aider les proches-aidant.e.s engagé.e.s sur le long terme dans l’aide et le soutien d’adultes: or, ils.elles ont besoin de solutions. J’ai donc demandé au Conseil fédéral, aussi par la voie du postulat, un rapport sur différentes solutions d’aide et de soutien en leur faveur.

La loi Covid-19 a, bien évidemment, occupé une place importante dans nos débats de cette dernière semaine de la session d’hiver 2020: le Parlement s’est mis d’accord pour accorder, en clause d’urgence, aux cas de rigueur un montant total de 2,5 milliards de francs. En cas de réduction de l’horaire de travail (RHT), les bas salaires, jusqu’à quelque 3’400 francs, seront indemnisés à 100%. La culture et le sport ont aussi reçu des aides plus conséquentes.

Encore un autre sujet: j’ai proposé, avec succès, de prolonger les délais de deux initiatives parlementaires UDC. Ces textes demandent qu’on puisse déroger à la conservation d’un bâtiment inscrit dans un inventaire fédéral si la densification de l’urbanisation l’impose. Affaire à suivre…

Mais pour l’heure, le temps des fêtes approche… Bien sûr, ce ne seront ni les noëls ni les réveillons de l’an que nous avons connu et vécu. Qu’importe. Notre optimisme, notre volonté d’aller de l’avant, notre résilience qui fait la force de notre communauté – et notre imagination nous feront réussir ces moments.

proches aidants

Joyeux Noël à vous, Bonne et Heureuse Nouvelle Année 2021 et, aujourd’hui plus que jamais, prenez bien soin de vous et de vos proches !

Pierre-André Page,
conseiller national, Châtonnaye


NEWS 12.12.2020

Deuxième semaine de la session d’hiver du Parlement

Election, votation, chaque voix compte !

Cette semaine, l’actualité des annonces puis des décisions du Conseil fédéral dans la lutte contre la pandémie du Covid-19 aura quelque peu estompé les travaux du Parlement fédéral. Evénement marquant de cette deuxième semaine de la session d’hiver: l’élection du Président de la Confédération pour 2021.

Mercredi 9 décembre 2020, le Conseiller fédéral UDC Guy Parmelin a été élu à la Présidence de la Confédération pour 2021. Les détails chiffrés de cette élection, cinq ans jour pour jour après l’entrée au Conseil fédéral du citoyen vaudois de Bursins, sont tout à l’honneur de Guy Parmelin: 234 bulletins délivrés et rentrés, 202 valables, et un résultat de 188 voix. Avec cette élection, Guy Parmelin complète le trio des présidents UDC à la tête de nos institutions politiques l’an prochain aux côtés d’Andreas Aebi (BE) au Conseil national et d’Alex Kuprecht (SZ) au Conseil des Etats.

Comme pour une élection, lors d’un vote, chaque voix compte: c’est ainsi que, pour une voix (95 contre, 94 pour et 4 abstentions), la motion de notre ancienne collègue Alice Glauser a été refusée. J’ai défendu, avec conviction, ce projet: il demandait de prolonger le délai-cadre pour l’assurance chômage pour les proches aidants, selon un modèle déjà en vigueur pour les parents qui se consacrent à l’éducation de leurs enfants. Vraiment, les proches aidants, ces personnes dévouées au domicile de leurs patients, permettent aussi, en plus de leur rôle social, d’économiser les coûts de la santé en hôpital ou établissement.

proches aidants

Chaque voix compte: c’est aussi la raison pour laquelle, par 124 voix contre 65, le Conseil national a permis, après le Conseil des Etats, que les parlementaires souffrant du Covid-19, puissent également, depuis leur domicile, voter. La mesure entre déjà en vigueur dès la troisième semaine de session.

Retenons encore deux points, parmi les très nombreux objets traités: le Conseil national a approuvé, par 184 voix contre 1, le transfert de la commune de Clavaleyres de Berne à Fribourg: un transfert qui ouvre la voie à la fusion de cette commune avec Morat. Et par 101 voix contre 73, la Chambre du peuple a accepté que la vignette autoroutière ne soit plus vendue à l’étranger. Reste encore en suspens la question des contrôles.

Pierre-André Page,
conseiller national, Châtonnaye


NEWS 09.12.2020

Confédération, Conseil national et Conseil des Etats

Trio UDC à la tête du pays

Marco Chiesa

Chaleureuses félicitations à notre Conseiller fédéral ! Ce mercredi 9 décembre 2020, cinq ans jour pour jour après son élection au Conseil fédéral, Guy Parmelin a été élu Président de la Confédération pour 2021, par 188 voix sur 202 bulletins valables ! Une élection qui, avec celles des deux Présidents des Chambres, permet à un trio UDC de se trouver aux responsabilités du Pays pour l’an prochain !

Lundi 30 novembre dernier, en ouverture de la session d’hiver, les deux Chambres de notre Parlement ont élu leur président. Le Conseil national a appelé Andreas Aebi, UDC Berne: domicilié à Alchenstorf, marié et père de trois enfants adultes, il est titulaire d’un diplôme fédéral d’agriculteur, agriculteur, entrepreneur et major. De son côté, Alex Kuprecht, UDC Schwyz, a été élu Président du Conseil des Etats: marié et père de deux enfants adultes, domicilié à Pfäffikon, il est diplômé fédéral en assurance et caporal.

Bravo à mes trois collègues de parti et plein succès à eux pour cette année présidentielle qu’ils assumeront avec compétence, pragmatisme et enthousiasme ! Nous sommes avec eux, pour notre Suisse !

Pierre-André Page,
conseiller national, Châtonnaye


NEWS 05.12.2020

Conseil national : premières heures de la session d’hiver

Un Président et un budget 2021

Le Conseil national a vécu la première semaine de sa session d’hiver 2020. Avec l’élection d’un nouveau président, l’UDC bernois Andreas Aebi et l’approbation d’un budget de la Confédération pour 2021.

Le Conseil national n’a pas failli à la tradition: dès les premiers moments de la session d’hiver, le successeur de la radicale vaudoise Isabelle Moret a été élu. Andreas Aebi, UDC bernois, a obtenu 178 voix sur 183 bulletins valables: au bénéfice d’un diplôme fédéral d’agriculteur, entrepreneur, agriculteur et major de notre armée, Andreas Aebi est âgé de 62 ans.

vignette autoroutière électronique

Dès la journée de mercredi, le Conseil national a étudié le budget de la Confédération pour 2021: mais la pandémie du Covid-19 s’est rapidement (ré)invitée dans les débats… La Chambre du peuple a ainsi décidé d’octroyer quelque 680 millions de francs supplémentaires afin que la Confédération puisse régler les « cas de rigueur » engendrés par la crise sanitaire et les fermetures d’entreprises, d’établissements. Un budget fédéral adopté jeudi dernier et dans lequel l’agriculture pourra aussi compter sur des paiements directs stables.

Au milieu de la semaine, la Conseil national a discuté « pesticides » : l’utilisation des pesticides devrait être soumise à des normes plus contraignantes. Je me suis fermement opposé (lire ou écouter également mon intervention à ce sujet sur ce même site: news du 02.12.2020) à cette nouvelle pression sur notre monde agricole qui, contrairement à ce que pensent et prêchent les « défenseurs de l’environnement » (sic !), ne veulent pas se rendre compte des efforts des agriculteurs pour réduire déjà l’utilisation des produits phytosanitaires. Alors que la réalité du problème est bien différente: depuis 2008, l’augmentation des substances actives dans l’agriculture biologique est de 42% ! Cherchez l’erreur….

Pierre-André Page,
conseiller national, Châtonnaye


NEWS 02.12.2020

Réduire les risques de l’utilisation des pesticides

Non à la pression de ces initiatives !

Mercredi 2 décembre 2020, lors de la session d’hiver du Parlement, je suis monté à la tribune pour dénoncer la pression faite sur le monde agricole avec initiatives et autres interventions. Ci-après, le texte de mon message…

Stop et encore stop ! Non vraiment la pression de toutes ces initiatives et interventions parlementaires est trop forte !

Je vous fais un aveu : oui, je suis un empoisonneur. Moi, agriculteur de profession, j’utilise des produits phytosanitaires pour soigner mes plantes lorsqu’elles sont malades ou attaquées par des ravageurs. Un empoisonneur mais pour la bonne cause: j’évite ainsi de vous intoxiquer avec des mycotoxines, je garantis la qualité de mes produits, j’empêche que notre agriculture suisse perde de sa productivité, j’empêche que mon pays doive importer de l’étranger des produits «bizarres» – bizarres parce que infectés par des pesticides, les normes d’autres pays étant beaucoup plus tolérantes qu’en Suisse.

Voilà la réalité du problème.

Car celles et ceux qui nous qualifient de pollueurs, d’empoisonneurs ne savent pas – ou ne veulent pas savoir – ce que le monde de l’agriculture fait pour réduire aujourd’hui déjà l’utilisation des produits phytosanitaires.

Mais la réalité du problème c’est aussi que, depuis 2008, l’augmentation des substances actives dans l’agriculture biologique est de 42%.

Alors que, par exemple, les quantités de glyphosate reculent, la quantité totale de produits phytosanitaires commercialisée est en diminution. Des vérités affichées par notre Office fédéral de l’agriculture ! La branche a fait le travail et a pris des mesures. Ni plus ni moins.

Et à propos de «moins», savez-vous qu’en agriculture, le «moins» n’est pas forcément «meilleur».

Depuis des années, il n’y a pratiquement aucun nouveau produit phytosanitaire qui a été mis sur le marché.

Or il est super important que de nouveaux produits phytosanitaires soient autorisés : les entreprises agricoles les développent et ils sont toujours plus efficaces et plus respectueux de l’environnement.

Le slogan «ça marche aussi sans pesticides» n’est pas crédible.

Que voulez-vous ?

Une agriculture suisse qui ne produit plus d’aliments régionaux de qualité,
un pays qui perdrait son rôle de pôle d’innovation,
alors laissez-vous bercer d’illusions, laissez-vous mettre la pression par pareilles initiatives «pour un eau potable propre», «pour une Suisse sans pesticides de synthèse», des textes irréalistes et nuisibles.

Croyez-moi, dans cette direction nous faisons fausse route.
Parole d’empoisonneur !

Pierre-André Page,
conseiller national, Châtonnaye

Prise de parole: Réduire le risque de l’utilisation de pesticides, Conseil National, Session d’hiver 2020, Quatrième séance, 02.12.20, 15h00

Retrouvez mes anciennes publications dans la rubrique
« Archives »

Suivez-moi sur Facebook !

Pin It on Pinterest

Share This
Google+