PIERRE-ANDRÉ PAGE

CONSEILLER NATIONAL

PIERRE-ANDRÉ PAGE

CONSEILLER NATIONAL

POUR LA SUISSE.ecuCH AVEC FRIBOURG.ecuFR

POUR LA SUISSE.ecuCH AVEC FRIBOURG.ecuFR


NEWS 09.12.2018

Déjà deux semaines pour la session d’hiver du Conseil national…

Les élections, bien sûr, mais aussi…

La session d’hiver 2018 du Parlement fédéral restera, bien évidemment, celle de l’élection de deux nouvelles conseillères fédérales. Le 5 décembre, Viola Amherd (PDC, VS) et Karin Keller-Sutter (PLR, SG) ont été élues, chacune au premier tour : elles succèdent ainsi à Doris Leuthard et à Johann Schneider-Ammann. Mais la dernière session de l’année est aussi celle d’importants débats autour du budget 2019, de la loi sur le CO2 et du Pacte de l’ONU sur les migrations.

A l’extérieur du Palais fédéral, le premier lundi de la session d’hiver est celui du Zibelemärit ! A l’intérieur, c’est la journée des changements: la Chambre des cantons a appelé le PDC valaisan Jean-René Fournier à la présidence du Conseil des Etats. Alors que notre Chambre du peuple a pris congé du PDC fribourgeois Dominique de Buman pour appeler, à la présidence du Conseil national, la socialiste tessinoise Marina Carobbio.

Lors des premiers examens du budget 2019 de la Confédération, le Conseil national a voté 115 millions de francs supplémentaires pour la formation et la recherche. Il a également accepté le compromis du Conseil des Etats sur les gilets pare-balles pour nos soldats en réduisant l’enveloppe de cette dépense de 199,2 millions de francs à 170 millions. Et toujours au chapitre du budget, la Chambre basse a prévu une dépense supplémentaire de 2,8 millions de francs qui permettra au Corps des Gardes-frontière de renforcer ses effectifs de 44 postes.

Loi sur le CO2: la réalité et les promesses…

En début de deuxième semaine, le Conseil national s’est attaqué à la révision de la loi sur le CO2. L’UDC a combattu, en vain, la non-entrée en matière: les mesures qu’entend imposer le Conseil fédéral afin de respecter les engagements pris lors de l’Accord de Paris sur le climat, vont coûter fort cher à la population. On est bien loin aujourd’hui des 40 francs de coûts supplémentaires annoncés alors par la Conseillère fédérale Doris Leuthard: il faut plus exactement parler de quelque 1’400 francs par ménage !

Sans entrer dans les détails de cette révision, force est de constater que les mesures du Conseil fédéral pénalisent « le citoyen campagnard » face au « citoyen citadin », lui qui dispose déjà de privilèges en matière de transports publics et de commodités quant à sa mobilité. Pour celle ou celui qui habite la campagne au contraire, les taxes sur l’essence, sur les véhicules et leurs émissions de CO2, puisent allégrement dans son porte-monnaie… Les discussions se poursuivent.

Pacte sur les migrations: vote attendu

Quant au Pacte de l’ONU sur les migrations – qui devrait être signé cette semaine du 10 décembre à Marrakesch au Maroc – les débats de vendredi dernier n’ont pas permis de conclure… Le Conseil national devrait se déterminer ce mardi 11 décembre et suivre le Conseil des Etats qui propose que ce Pacte soit soumis au verdict du Parlement et non seulement sur décision du Conseil fédéral. Et peut-être même que le peuple souverain pourrait avoir le dernier mot…

Bonne continuation de votre Temps de l’Avent, à bientôt,

Pierre-André Page,
conseiller national, Châtonnaye


NEWS 28.11.2018

Corps de musique officiel de la Ville et de l’Etat de Fribourg

Pierre-André Page à la présidence de La Landwehr

Mardi soir 27 novembre 2018, à l’occasion de son assemblée générale, La Landwehr a élu Pierre-André Page à la présidence de la société, succédant ainsi à Alain Deschenaux. La passation de pouvoir aura lieu lors de la traditionnelle Soirée des Rois, le samedi 12 janvier 2019 à Fribourg.

« J’ai vécu, mardi soir, un moment extraordinaire, une belle émotion, à l’heure d’être accueilli comme leur nouveau président par toutes ces musiciennes et tous ces musiciens – qui venaient d’achever une répétition générale en vue de leurs prochains concerts de décembre.
« La Landwehr est musicalement bien organisée autour d’un nouveau chef dynamique et compétent, Benedikt Hayoz; la Société est accompagnée d’un Comité directeur efficace. J’y sens une très bonne ambiance et me réjouis de la présence de tous ces jeunes musiciennes et musiciens.
« C’est aujourd’hui pour moi un grand honneur et un réel plaisir de les rejoindre et de pouvoir ainsi jouer avec eux de nouvelles mesures sur la déjà riche partition de leur histoire. »

De son côté, Alain Deschenaux, le Président sortant, confie:
« Je suis heureux qu’un musicien me succède à la tête de La Landwehr. Il faut de l’énergie pour prendre une telle présidence et je suis convaincu que Pierre-André va le faire avec passion. »

Musicien, Pierre-André Page a intégré en 1972 les rangs de « L’Echo des Roches », la Fanfare paroissiale de son village glânois, Châtonnaye. Il y jouera successivement de l’euphonium puis du baryton. Il a, en outre, présidé à deux reprises, les comités d’organisation des Girons de musique de la Glâne, en 2001 et 2016.

Proche de La Landwehr, Pierre-André Page participe régulièrement aux concerts de gala et aux Soirées des Rois. Lors de sa présidence du Grand Conseil en 2009, il a également accompagné les musiciens dans leur tournée de concerts en Chine.

La Landwehr, Corps de musique officiel de la Ville et de l’Etat de Fribourg, compte actuellement 128 membres actifs dont 101 musiciens; 93 enfants et jeunes sont en formation à La Landwehr.

www.landwehr.ch

Pierre-André Page,
conseiller national, Châtonnaye


NEWS 26.11.2018

Le Parlement fédéral se retrouve à Berne

Chaud chaud, la session d’hiver…

Après la soupe à l’oignon au Zibelemärit lundi matin 26 novembre à Berne, les choses sérieuses vont rapidement commencer au Parlement fédéral. La session d’hiver promet d’être chaude ! J’y serai pour poursuivre mes engagements politiques !

L’un des moments forts de cette session sera, à coup sûr, la matinée du 5 décembre avec l’élection de deux conseillers/ères fédéraux/ales en remplacement de Doris Leuthard et de Johann Schneider-Ammann, démissionnaires. Cette matinée d’élection sera précédée de nombreuses séances d’auditions, lors desquelles chaque parti, chaque groupe (ainsi le groupe des agriculteurs du Parlement) auront l’occasion de questionner les quatre candidats/es.

L’examen du budget de la Confédération pour 2019 sera également un moment fort: du côté du monde paysan, pas de grande crainte à avoir, le budget devrait permettre de poursuivre une politique agricole au service de notre population et en défense de nos familles paysannes.

Le projet de loi sur le CO2 sera très disputé. La mise en œuvre de l’Accord de Paris sur le climat nécessite une révision totale de notre loi sur le CO2 pour la période 2021-2030. Le Conseil fédéral veut, en outre, coupler le système d’échange de quotas d’émissions suisses avec celui de l’Union Européenne: ces deux projets ont été adoptés par le Conseil fédéral en décembre 2017. La Suisse s’est engagée à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 50% par rapport à 1990 d’ici 2030. Pour cela, disait à l’époque la Conseillère fédérale Doris Leuthard, il en coûtera quelque 40 francs par ménage… Or, aujourd’hui, les études montrent que ce coût grimpe à quelque 1’900 francs par ménage et par an ! Voilà pourquoi, personnellement, je m’opposerai à l’entrée en matière et à ce projet de loi.

Je me réjouis de partager cette session en votre compagnie et vous souhaite un bon et heureux temps de l’Avent.

Pierre-André Page,
conseiller national, Châtonnaye

Suivez-moi sur Facebook !

Retrouvez mes anciennes publications dans la rubrique
« Archives »

Pin It on Pinterest

Share This
Google+