PIERRE-ANDRÉ PAGE

CONSEILLER NATIONAL

PIERRE-ANDRÉ PAGE

CONSEILLER NATIONAL

POUR LA SUISSE.ecuCH AVEC FRIBOURG.ecuFR

POUR LA SUISSE.ecuCH AVEC FRIBOURG.ecuFR


NEWS 21.06.2021

Troisième semaine de session d’été pour le Parlement

Entre aquaculture et pendillards…

La session d’été du Parlement s’était mise au goût (météorologique du jour) et de nombreux débats ont été plutôt « chauds »… La loi Covid-19 est sous toit et quelques questions agricoles méritent notre attention, même si, à première vue, elles peuvent paraître anecdotiques…

Aquaculture : ma motion, refusée par le plenum du Conseil national, visait à déclarer les poissons dans les installations aquacoles comme animaux de rente; ce qui aurait permis d’autoriser, dans une zone agricole, des bâtiments destinés à des installations piscicoles. Certes, le poisson est considéré comme un animal sauvage: mais il est élevé et reproduit pour sa commercialisation et sa consommation. Le marché du poisson évolue et sa consommation est en constante augmentation. Avec cette motion, nous aurions développé d’autres formes d’innovations dans l’agriculture, nous aurions soutenu une agriculture régionale et des produits de proximité, si chers aujourd’hui au consommateur. Une motion qui finira en queue de poisson, grâce aux « non » de quelques parlementaires radicaux…

Pendillards: ils seront obligatoires à partir de 2022. Malgré la large majorité acquise au Conseil des Etats et la recommandation émise par la commission du Conseil national chargée de l’examen, la majorité du Conseil national a rejeté la motion du Conseiller aux Etats zougois Peter Hegglin. Cette motion proposait de maintenir le soutien financier à ces techniques d’épandage des lisiers, sans pour autant les rendre obligatoires. C’est par 102 voix contre 83 que cette proposition, soutenue par les praticiens de la branche, a été rejetée.

Epandage du lisier

De la place pour la musique…

Encore un mot à propos de la pandémie: le Parlement a complété, et ainsi bouclé, la loi Covid-19 en précisant les conditions de sortie de la crise. Mais l’avis de l’UDC, qui souhaitait mettre fin immédiatement à la «situation particulière» qui fixe aujourd’hui le cadre légal des interventions de la Confédération et des cantons, cet avis n’a pas été suivi.

De mon côté, j’ai déposé une interpellation demandant la levée des mesures de restriction pour les sociétés de musique en diminuant la surface autorisée pour les musiciens de 10 m2 à 1,5 m2. Pour nos fanfares et autres ensembles musicaux, la situation n’est plus jouable: impossible de répéter à l’intérieur, d’organiser un concert en salle, surtout aussi pour des ensembles de jeunes très souvent accompagnés d’adultes. Mon interpellation demande au Conseil fédéral de revenir à une surface de 1,5 m2 par musicien avec, à la clé (de sol ou de fa peu importe…), le strict respect des plans de protection sanitaire.

Dans cet esprit, vive la musique, bel été à chacune et à chacun et veillez toujours au respect des trois mesures de protection de base, hygiène des mains, distanciation et masque.

Pierre-André Page,
conseiller national, Châtonnaye


NEWS 13.06.2021

Votations du 13 juin: trois «non», deux «oui»

Un souverain raisonnable et réfléchi

Avec une très belle participation de quelque 60%, le souverain suisse a exprimé, ce week-end et à cinq reprises, son avis de manière raisonnable et réfléchie. Trois fois «non» à un extrémisme vert et deux fois «oui» à deux lois pragmatiques et nécessaires, pour poursuivre les aides à la sortie de crise sanitaire et pour aider à la sécurité face au terrorisme.

Marco Chiesa

Le Suisse a conscience de l’évolution du climat, il protège son environnement et les agriculteurs prennent déjà soin de la terre comme de l’eau. Mais le Suisse n’aime pas les extrêmes: et la lutte pour le climat ne se résout ni avec des démonstrations de rue ni avec des vagues d’interdiction. Sans aucun doute fatigués de l’agressivité et des excès des partisans des deux initiatives phytosanitaires, les citoyens ont dit stop ! Comme ils ne sont pas d’accord, avec la loi sur le CO2, que leur soient imposées taxes et autres charges financières supplémentaires au nom d’une idéologie verte.

Responsables, les partisans de ces trois «non» poursuivront leurs engagements pour la protection de la nature et leurs recherches de solutions pragmatiques conciliant les exigences de l’environnement, les impératifs de l’économie et les besoins des consommateurs.

Le 13 juin n’est pas un «non» au climat mais aux excès ! Et la vague verte qui pensait simplement tout balayer sur sa lancée des dernières élections fédérales, en tirera la leçon.

Quant au «oui» à la loi Covid-19, là également, le verdict est celui d’un souverain raisonnable et réfléchi: les conséquences économiques et sociales de la crise sanitaire vont encore durer, il était donc sage d’asseoir dans la loi la poursuite de ces aides indispensables.

Pierre-André Page,
conseiller national, Châtonnaye


NEWS 12.06.2021

Deuxième semaine de session d’été pour le Parlement

L’AVS au cœur des débats

A coup sûr, bien évidemment, le débat autour du relèvement de l’âge de la retraite pour les femmes aura été le point central de cette deuxième semaine de session d’été. Mais malgré l’arrivée du soleil et de belles luminosités dans l’air, la transparence n’est toujours pas une priorité pour le Conseil fédéral: deux exemples…

L’AVS, notre assurance de solidarité, est financièrement dans une situation plus que difficile. La réforme qui doit permettre de stabiliser le premier pilier de notre population passe donc par un relèvement de l’âge de la retraite des femmes à 65 ans. Cette opération, acceptée par 115 voix contre 64 jeudi dernier, qui n’a rien de punitif, répond au bon sens de solidarité et d’égalité. Restent maintenant à examiner, dans le détail, les mesures d’accompagnement proposées (taux de TVA, apport des intérêts négatifs de la Banque Nationale Suisse) avant que le peuple souverain n’ait le dernier mot dans les urnes.

Marco Chiesa

Question transparence maintenant: mon postulat a échoué en plenum du Conseil national. Je demandais un rapport circonstancié sur les mesures concrètes que le Conseil fédéral entendait prendre afin d’équilibrer les affaires compensatoires engendrées par l’acquisition de nouveaux avions de combat. Ce rapport aurait permis de connaître exactement les retombées, notamment en termes de formation et d’emplois qualifiés dans toutes les régions de notre pays. Aujourd’hui, le Conseil fédéral se cache derrière une clé de répartition dont le citoyen ne connaît aucun détail: Suisse alémanique 65%, Suisse romande 30% et Tessin 5%…

On se réjouira cependant que les investissements militaires eux aussi décidés lors de cette session profitent quand même à la Suisse romande, à Fribourg et à mon district de la Glâne en particulier. Un montant de 45 millions de francs est prévu pour la deuxième étape du chantier d’extension de la place d’armes de Drognens, des travaux agendés entre 2022 et 2025.

Second exemple de non-transparence gouvernementale, à propos de la loi sur le CO2 (*). Le Conseil fédéral a toujours parlé de 19,5 places de travail nécessaires pour accompagner administrativement l’introduction de la loi sur le CO2. Or, la semaine dernière, en plenum du Conseil national, le Conseiller fédéral Ueli Maurer a déclaré que 90 postes de travail avaient d’ores et déjà été réservés ! Où se cache donc la vérité ? Et de quelle information honnête ont disposé les citoyens et citoyennes au moment de voter ?

A relever enfin que le Conseil national a accepté, par 115 voix contre 64, un projet de commission demandant que l’éventuelle double nationalité des parlementaires soit rendue publique. Alors, j’anticipe et vous annonce officiellement ma double nationalité, je suis suisse et… fribourgeois !

Avec ou sans masque, prenez toujours bien soin de vous !

Pierre-André Page,
conseiller national, Châtonnaye

(*) Cet article a été rédigé avant le verdict des urnes du 13 juin 2021.

Suivez mes dernières interventions sur ma page du site www.parlement.ch

Retrouvez mes anciennes publications dans la rubrique
« Archives »

Suivez-moi sur Facebook !

Pin It on Pinterest

Share This
Google+