PIERRE-ANDRÉ PAGE

CONSEILLER NATIONAL

PIERRE-ANDRÉ PAGE

CONSEILLER NATIONAL

POUR LA SUISSE.ecuCH AVEC FRIBOURG.ecuFR

POUR LA SUISSE.ecuCH AVEC FRIBOURG.ecuFR


NEWS 19.06.2017

Dernière semaine de la session d’été du Conseil national

Des décisions… et Didier Burkhalter

Cette dernière semaine de session d’été du Parlement restera marquée, sans aucun doute, par la déclaration surprise du Conseiller fédéral neuchâtelois PLR Didier Burkhalter annonçant sa démission pour la fin octobre 2017.

Sans excès d’autosatisfaction, relevons le succès de ma motion (94 contre 90 voix) concernant l’aménagement d’immeubles situés en dehors de la zone à bâtir – dont j’ai déjà eu l’occasion de parler. Et puis aussi la prolongation de l’âge du contrôle médical pour les automobilistes passant de 70 à 75 ans désormais. Dans la foulée, j’ai également demandé au Conseil fédéral un rapport sur cet examen et, surtout, sur les possibilités de le remplacer par un test d’aptitude. A suivre donc…

Ajoutons encore le feu vert de la Chambre du peuple à une motion réclamant le transfert de fonds de projets de qualité agricole vers l’agriculture productrice. Ou encore cette décision du Parlement prolongeant de dix ans le taux spécial de TVA pour l’hôtellerie.

Et pour arroser ces succès, à relever que la vente de boissons alcoolisées dans les restauroutes sera désormais permise.

Le Conseil national a enterré le projet d’imposition des biens fonciers agricoles et sylvicoles: cette révision est la conséquence d’un arrêt du Tribunal fédéral de 2011 qui restreignait la vente exonérée d’impôts de biens immobiliers selon le droit foncier rural. Le Conseil national entendait réviser la loi pour revenir sur l’arrêt du TF, mais il y a finalement renoncé devant la ferme résistance du Conseil des Etats.

Service civil et ambassade…

Concernant le service civil, le Conseil national a approuvé deux motions: l’une exige que les personnes effectuant leur service civil soient plus facilement reconnaissables et l’autre exige que les personnes qui, au début de l’école de recrues, demandent leur mutation vers le service civil ne peuvent porter en compte plus que la moitié des jours de service effectués.

Enfin, à l’initiative de l’UDC, le Conseil national a demandé d’ouvrir immédiatement une ambassade dans la capitale erythréenne et, sans rapport avec la décision précédente, de poursuivre l’aide internationale alimentaire avec de la poudre de lait.

Autre décision prise le dernier lundi de la session: la Grande Chambre ou la Chambre basse ou la Chambre du peuple a approuvé une intervention réclamant au Conseil fédéral un rapport sur les possibilités d’améliorer les conditions d’intégration des réfugiés reconnus et de personnes admises provisoirement dans le marché du travail.

Le Parlement fédéral se retrouvera pour sa session d’automne 2017 dès le 11 septembre et jusqu’au 29 septembre: une session qui sera marquée par l’élection du (ou de la) successeur de Didier Burkhalter au Conseil fédéral.

Mais d’ici là, bel été à chacune et à chacun !

Pierre-André Page,
conseiller national, Châtonnaye


NEWS 13.06.2017

Loi sur l’aménagement du territoire

Victoire pour ma motion

Le score est, certes, serré, mais la victoire est là: par 94 voix contre 90, le Conseil national a accepté, mardi 13 juin 2017, ma motion visant à modifier l’article 24 de la Loi sur l’aménagement du territoire. Une motion par laquelle je demande que la totalité du volume existant dans un bâtiment situé hors zone puisse être utilisée, pour que pareille bâtisse puisse être réaménagée.

Petit rappel de la situation actuelle: de nombreuses personnes héritent de bâtiments hors zone, puisque les exploitations agricoles disparaissent – mais ces familles n’ont plus de lien avec l’agriculture. Alors, doit-on laisser ces bâtisses se délabrer, les laisser à l’abandon jusqu’à leur écroulement ? Que non ! En permettant d’en utiliser la totalité du volume, on sauve ce genre de constructions sans nullement mettre en péril le paysage attrayant de nos campagnes, sans pour autant construire routes, parkings et giratoires…

Affaire donc à suivre puisque la deuxième étape de la révision de la LAT prendra en considération, c’est garanti, cette problématique d’utilisation totale du volume, objet donc de ma motion victorieuse.

Pierre-André Page,
conseiller national, Châtonnaye

Suivez le débat en vidéo au Conseil National avec Mme Doris Leuthard… Vidéo des interventions


NEWS 11.06.2017

Conseil national : au lendemain de la deuxième semaine de session

La loi, l’argent, l’armée

Deuxième semaine écourtée pour le Conseil national puisque les parlementaires ont profité de quelques heures de liberté pour leur traditionnelle excursion. Mais tout de même une semaine chargée d’importants dossiers autour de la loi, de l’argent et de l’armée.

Elle vient des rangs de l’UDC et elle été adoptée par la Chambre du peuple, l’initiative qui exige que, pour chaque nouvelle loi adoptée, une ancienne soit refusée – on in, one out. La Chambre des cantons doit encore se prononcer. Au contraire, la proposition que les Juges fédéraux prêtent serment devant l’Assemblée fédérale ainsi que les personnes coupables d’actes d’ordre sexuel commis sur une personne incapable de discernement soient internées à vie, ces deux propositions ont été refusées par le Conseil national.

Tourisme d’achat: de 300 à 50 francs ?

Côté gros sous maintenant: le Conseil national maintient ses positions quant aux crédits supplémentaires au budget 2017: le désaccord est donc toujours d’actualité avec le Conseil des Etats à propos de deux rallonges budgétaires controversées pour le projet informatique FISAL-IT et pour le Ministère public de la Confédération. Si la divergence demeure, les deux crédits seront supprimés.
Autre sujet financier, le Parlement entend lutter contre le tourisme d’achat et le Conseil des Etats a transmis à sa commission une motion qui exige que la TVA suisse soit prélevée sur des marchandises achetées à l’étranger dès 50 francs, contre 300 francs actuellement.
Et du côté de la Chambre des cantons toujours, les sénateurs ont accepté un postulat visant à restreindre, voire d’exclure l’accès à l’aide sociale aux étrangers provenant d’Etats tiers. Ces mêmes sénateurs ont refusé la création d’un visa spécial pour les étrangers fondant une entreprise start-up dans notre pays.

L’armée reçoit 2,1 milliards de francs

Le message sur l’armée 2017 a longuement occupé le Conseil national… dans un typique combat gauche-droite. Nous avons suivi les propositions du Conseil fédéral et ouvert des crédits pour un montant total de 2,1 milliards de francs, soit: 900 millions pour le programme d’armement, 750 millions de crédits-cadres pour le matériel militaire et 461 millions pour le programme immobilier.
Toujours au chapitre de l’armée, nous avons refusé l’examen d’un service militaire obligatoire pour les femmes.

Pierre-André Page,
conseiller national, Châtonnaye


NEWS 06.06.2017

Le 6 juin célèbre la Journée du costume

Trois nouveaux Suisses

C’est officiel depuis mardi 6 juin dernier… Les Trois Suisses, Walter Fürst, Arnold de Melchtal et Werner Stauffacher, abandonnent leur rôle officiel. Seule va demeurer la grande et majestueuse statue à l’intérieur du hall d’entrée du Palais fédéral à Berne… Dans les livres d’Histoire et, surtout, dans la mémoire collective helvétique, ces trois noms célèbres sont désormais remplacés.

Et les Trois nouveaux Suisses sont: au centre, le Conseiller national fribourgeois UDC Pierre-André Page entouré de deux Conseillères nationales de Bâle-Campagne: à droite sur la photo, Sandra Sollberger, UDC et, à gauche sur le photo, Daniela Schneeberger, PLR. Ces trois nouveaux visages posent pour la photo officielle à l’occasion du 6 juin, Journée suisse du costume.

Pierre-André Page est habillé du traditionnel bredzon fribourgeois, qui, comme chacun le sait, est le costume… de travail des armaillis.


NEWS 03.06.2017

Conseil national: première semaine de la session d’été

Electricité ou poste: les réseaux en discussion

Un peu difficile avec la météo de ces jours derniers de dire que le Conseil national a vécu la première semaine de sa session… d’été ! Et pourtant… Ces journées ont permis au Parlement fédéral d’aborder de nombreuses questions bien diverses…

Dès le premier lundi de session, le Conseil national était… au courant… avec l’examen du projet d’extension des réseaux électriques. Certes, la Chambre du peuple a accepté ce projet d’une courte main (94 contre 90 et 4 abstentions) et a ainsi suivi le Conseil fédéral et le Conseil des Etats notamment à propos des critères selon lesquels une conduite électrique doit être posée sous terre. Quant à moi, je persiste à penser que, dans ce domaine d’enterrement des lignes à haute tension, nous allons trop loin ! Une analyse détaillée et rigoureuse des besoins et des travaux serait indispensable car les coûts seront extrêmement chers. Pensez, une ligne à haute tension, c’est chaud, très chaud: il faudra donc, pour l’enterrer, construire et aménager un tunnel de refroidissement dans lequel circulera la ligne… Prudence donc !

Toujours dans le domaine de l’électricité, le Conseil national a refusé de suivre sa Commission qui demandait d’introduire dans la loi des mesures supplémentaires pour soutenir la force hydraulique. En raison de plusieurs divergences, ce dossier retourne au Conseil des Etats. Mais la Commission au sein de laquelle je siège, souhaite analyser plus attentivement encore les incidences d’un soutien financier à l’énergie hydraulique et connaître la participation ou non des régions concernées comme le Valais par exemple.

Métaux lourds: leurs émissions adaptées à la technique d’aujourd’hui

Le Conseil national a traité également d’une convention internationale sur les métaux lourds et en a approuvé une modification. J’ai rapporté en plénum au nom de ma Commission: il s’agit d’émissions de métaux lourds (plomb, cadmium, mercure) et de poussières fines dans l’air. Les modifications proposées et approuvées adaptent les exigences, les seuils d’émission aux connaissances techniques actuelles. Autre point: dans le but d’accroître le nombre de ratifications et de faciliter l’adhésion des pays de l’Est et de l’Asie centrale et du Caucase, des dispositions transitoires ont été assouplies. A titre personnel, ce dernier point d’assouplissement m’a interpellé: je trouve regrettable de diminuer ainsi les seuils d’émission afin de permettre simplement à tous ces pays d’adhérer au protocole…

Et encore, en trois points…

  • Pas de voyage pour les admissions provisoires – Des propositions de l’UDC, du PDC et du PLR ont été acceptées: elles exigent que les personnes admises provisoirement en Suisse soient soumises à une interdiction de voyager.
  • Pas de transparence pour le financement des partis – Le Conseil national n’a pas voulu de mesures supplémentaires qui créeraient la transparence en matière de financement des partis politiques.
  • Oui à un renforcement de la desserte postale – Autre sujet qui touche chaque foyer, chacune et chacun personnellement, le service de La Poste. Le géant jaune entend réduire ses bureaux postaux ! Les propositions débattues le mardi 30 mai au Conseil national visent à renforcer la desserte postale de base dans notre pays et, notamment, d’adapter l’offre des agences à celle des bureaux postaux: des agences qui devraient pouvoir encaisser de l’argent, accepter des envois de masse.

Pierre-André Page,
conseiller national, Châtonnaye


REPORTAGE

Voyage au Sénégal avec Nouvelle Planète

Mon voyage africain – Mon engagement humanitaire

A l’ouest du continent africain, sur la côte Atlantique, le Sénégal. A quelques 150 km à l’est de sa capitale Dakar, Touba Cocky, un petit village de paysans. C’est là que, dix jours durant à fin juillet 2016, j’ai vécu une belle et riche expérience humanitaire : avec « Nouvelle Planète », en marge du 30e anniversaire de cette organisation d’entraide internationale basée à Lausanne et en compagnie de sept personnalités de Suisse romande, je suis allé apporter mon aide à la construction d’une banque de céréales.

Question au Conseiller national: comment concilier pareille démarche avec votre engagement politique d’élu UDC ?

Je ne me sens nullement en opposition ! Au contraire, mon voyage m’a conforté dans ma vision : nous devons offrir notre soutien à ces populations, là où elles vivent, là où elles travaillent, afin de les aider à toujours mieux exploiter leurs richesses et à devenir indépendantes. C’est aussi ma réponse aux actuelles et brûlantes questions d’immigration.

Question à l’agriculteur : le paysan africain peut-il apprendre du savoir-faire suisse ?

Nous avons toujours tous à apprendre ! Aujourd’hui, les agriculteurs de Touba Cocky n’ont guère de variétés dans les cultures qu’ils travaillent. Sans doute aussi parce qu’ils n’ont pas la formation nécessaire ni le soutien qu’il faudrait. En fonction du climat, ils pourraient développer d’autres cultures, fruits, céréales, légumes… Nous le leur avons suggéré. Comme nous avons beaucoup parlé de notre système de formation duale, notre apprentissage lié à la pratique dont ils pourraient, à coup sûr, beaucoup profiter.

Question à Pierre-André : rencontres, échanges, anecdotes, comment revient-on d’un tel séjour ?

Ces journées ont été mon premier voyage dans cette partie de l’Afrique. J’y ai rencontré une population accueillante et généreuse, d’une extrême gentillesse. J’ai été frappé comment ils vivent avec aussi peu de moyens et combien, par exemple, le travail de s’approvisionner, hors du village, avec l’eau d’un puits profond de 40 mètres, est astreignant.

www.nouvelle-planète.ch

Pour soutenir le projet de banque de céréales au Sénégal...

Visitez avec moi le Parlement fédéral à Berne puis partageons un repas…

Cliquez ici

Suivez-moi sur Facebook !

Retrouvez mes anciennes publications dans la rubrique
« Archives »

Pin It on Pinterest

Share This
Google+