PIERRE-ANDRÉ PAGE

CONSEILLER NATIONAL

PIERRE-ANDRÉ PAGE

CONSEILLER NATIONAL

POUR LA SUISSE.ecuCH AVEC FRIBOURG.ecuFR

POUR LA SUISSE.ecuCH AVEC FRIBOURG.ecuFR


NEWS 20.06.2020

Exit Bernexpo et la situation «extraordinaire»

L’après-19 juin, des défis

Au soir du 19 juin, fini l’exil ! Après trois nouvelles semaines de session d’été dans les halles de Bernexpo, le Parlement s’en retournera, en septembre, dans ses meubles, au Palais fédéral pour la session d’automne. Et fini aussi la situation «extraordinaire», décrétée le 16 mars dernier par le Conseil fédéral face à la pandémie du Covid-19: retour à une situation «particulière» avec des allégements mais beaucoup de prudence encore !

Le coronavirus continue ses ravages économiques: aussi, devant la situation difficile pour bon nombre d’indépendants, limités dans leurs activités en raison des mesures Covid-19, le groupe UDC a déposé une motion demandant au Conseil fédéral de prolonger les indemnités pour perte de revenus ou de chômage partiel au-delà du 31 mai et jusqu’à la levée des mesures Covid-19.

taxe co2

Par deux fois, en opposition à la majorité

Sur les deux dossiers importants de la session, la revision de la loi sur le CO2 et l’initiative pour interdire le port du voile intégral, le peuple aura le dernier mot. Je le redis, une fois encore: les taxes dites «incitatives» de la loi sur le CO2 vont lourdement pénaliser foyers et PME, déjà en grandes difficultés au sortir de la crise du Covid-19. Voilà pourquoi je me suis opposé à cette loi – mais la majorité du Conseil national en a décidé différemment.

Je n’ai également pas suivi la majorité de la Chambre pour le vote sur l’intiative populaire interdisant le port du voile intégral dans les lieux publics. Si l’on prend la peine de regarder autour de nous, nous constaterons que, depuis plusieurs années, bon nombre de nos voisins interdisent cette dissimulation du visage: Autriche, Allemagne, Belgique, Pays-Bas, sans oublier la France… depuis avril 2011 ! En Autriche par exemple, cette interdiction n’a nullement freiné les flux de touristes arabes, au contraire. Interdire le voile n’est donc pas totalement à côté du sujet !

Bernexpo: des locaux pas très sympas

Après ce printemps un peu beaucoup chahuté, je suis heureux de retourner siéger au Palais fédéral: les grands, froids et bruyants espaces de la Bernexpo n’ont guère favorisé les contacts entre parlementaires et, pour moi, ont souvent engendré un climat de travail mitigé, parfois même désagréable… Et je suis heureux que la situation «particulière» reprenne le dessus et, avec elle, le rôle du Parlement comme premier pouvoir du pays, après le peuple, et l’autonomie de nos cantons à nouveau en première ligne.

Et nous aurons besoin de l’un comme de l’autre, car les conséquences économiques et sociales de la crise Covid-19 vont perdurer et nous devrons leur apporter des solutions. Pour l’après-19 juin, les défis sont importants. Sans compter que le coronavirus n’a, lui, peut-être pas dit encore son dernier mot.

Belle saison estivale à chacune et à chacun, prenez soin de vous !

Pierre-André Page,
conseiller national, Châtonnaye


NEWS 14.06.2020

Le Conseil national a vécu sa deuxième semaine d’été

Loi sur le CO2: le pourquoi de mon «non»

«Semaine historique». Pour quelques commentateurs, l’adjectif n’était pas usurpé pour qualifier la deuxième semaine de la session d’été de notre Parlement fédéral. Disons simplement que les deux objets débattus à la Bernexpo – et qui doivent encore être examinés par la Chambre des cantons – ont leur importance pour notre société, à l’extérieur avec le climat et la loi sur le CO2 et à l’intérieur avec le mariage pour tous et le don de sperme pour les couples lesbiens.

Mardi 9 juin, le Conseil national est entré en matière sur la loi sur le CO2 par 140 voix contre 51. Après quelque douze heures de délibérations, la révision totale de cette loi a été adoptée par 135 voix contre 59. Une révision qui prévoit de nombreuses et lourdes taxes, dites «d’incitation» qui vont grever les budgets des familles et des entreprises. L’essence va coûter plus cher, les billets d’avion seront taxés, etc. Le pourquoi de mon «non» à cette révision de loi mérite deux mots d’explication.

taxe co2

Le pourquoi de mon refus

Agriculteur de profession, je vis avec et grâce à la nature. Depuis toujours, j’ai le souci de la préserver, de lui éviter des dégâts irréparables. Oui, je suis un «écologiste pragmatique», un partisan de la défense de la nature, de la qualité de l’environnement. Panneaux solaires, voiture électrique, utilisation réfléchie des pesticides… autant de démarches individuelles que j’accomplis – et que tout citoyen peut accomplir pour le climat. Mais à l’heure où notre société sort à peine de la crise du Covid-19 et de ses lourdes conséquences économiques, point n’était besoin d’alourdir la facture avec toutes ces taxes. Le référendum lancé permettra au peuple suisse de trancher. Je persiste: oui à la nature et à la protection du climat, non aux ponctions financières. Et si le oui devait l’emporter devant le peuple, alors, au moins, que le produit de toutes ces taxes soit intelligemment utilisé pour promouvoir la recherche d’énergies alternatives, par exemple.

Jeudi 11 juin, le Conseil national a accepté par 132 voix contre 52 et avec 13 abstentions, le projet de mariage pour tous, projet qui règle également la question de la procréation médicale assistée et l’accès accordé aux couples lesbiens au don de sperme. Les sénateurs du Conseil des Etats doivent encore se prononcer. Ce même jour, la Chambre basse a adopté, par 77 voix contre 72 et avec 14 abstentions, une initiative parlementaire de l’UDC qui exige que les violeurs soient systématiquement condamnés à une peine ferme d’au minimum trois ans.

La pandémie du Covid-19 a encore occupé les conseillers nationaux: par 156 voix contre 22, ils ont approuvé la base légale permettant la mise en place de l’application de traçage de contacts SwissCovid que la population pourra donc utiliser: une mesure qui devrait contribuer à éviter une deuxième vague de pandémie.

Deux questions, deux réponses…

A relever encore deux réponses à deux de mes questions au Conseil fédéral : avec la première, je demandais au Gouvernement quelles mesures de contrôle plus strict encore de l’utilisation des crédits Covid-19 ? Réponse: le 3 avril dernier, le Conseil fédéral a adopté les lignes directrices visant à lutter contre ces abus. Au 2 juin, 185 cas d’abus potentiels faisaient l’objet d’une enquête. Et le Conseil fédéral de rappeler que, «parallèlement aux organisations de cautionnement, les banques sont également tenues de procéder à des contrôles. Et tout abus ou tentative de fraude constaté doit être dénoncé au Ministère public cantonal».

La seconde question concernait les frais d’avocat du Procureur général de la Confédération en conflit avec son employeur, frais payés… par son employeur ! Réponse: ces frais qui, pour l’heure s’élèvent à quelque 40’000 francs, sont réglés par le Ministère public (MP) de la Confédération en raison d’une «situation juridique pas claire». Selon les autorités de surveillance du MP, il appartiendra au Ministère public de régler ce dossier lorsque les procédures seront closes. Ouais…

Nous (re)vivons avec le déconfinement… Mais le coronavirus rôde encore. Alors, prudence, gardez vos distances et prenez, toujours, bien soin de vous,

Pierre-André Page,
conseiller national, Châtonnaye


NEWS 06.06.2020

Conseil national: la session d’été à la Bernexpo

Covid-19, rente-pont et mariage pour tous

C’est, encore, dans les locaux de la Bernexpo que le Parlement a vécu sa première semaine de sa session d’été… L’UDC aurait souhaité retourner déjà en deuxième semaine au Palais fédéral, questions symbole du pouvoir et économie de coûts: mais la motion d’ordre a été rejetée par 126 voix contre 55. Encore deux semaines donc dans les halles d’exposition bernoises !

beurre

Les conséquences économiques de la tragique pandémie ont fait l’objet de deux débats principaux: par 150 voix contre 23, le Conseil national a approuvé une rallonge budgétaire de 14,9 milliards de francs pour financer les mesures de lutte contre le Covid-19. Et jeudi dernier, par 98 voix contre 84 et 12 abstentions, la Chambre du peuple a adopté une motion visant à donner aux commerçants victimes de la pandémie un coup de pouce pour s’acquitter de leur loyer commercial: les exploitants d’établissements fermés par le Conseil fédéral ne devraient que le 40% du loyer à leur bailleur.

Autre coup de pouce, celui de la rente-pont pour les personnes en fin de droit au chômage en attendant la rente AVS: il y a encore divergence entre les deux Chambres, le Conseil national a décidé de maintenir le plafond à CHF 43’762.- par an (160 voix contre 28) alors que le Conseil des Etats veut la baisser à CHF 38’900.-. Une conférence de conciliation sera nécessaire…

Mariage pour tous: les discussions se poursuivent

Notre Conseil national a entamé son débat autour du mariage pour tous: sur le principe, tout le monde (ou presque, le groupe UDC est opposé) est d’accord: le sujet sera tranché vraisemblablement en deuxième semaine et l’inclusion ou non dans ce projet du don de sperme pour les couples de lesbiennes sera très discuté.

Nous avons prolongé l’engagement de la Swisscoy au Kosovo par 105 voix contre 77 et avons accepté, par 131 voix contre 51, un projet du Conseil fédéral visant à renforcer et sécuriser le fonctionnement de l’Etat contre les cyberattaques.

Enfin, deux thèmes doivent encore être discutés au Conseil des Etats: la Chambre du peuple a refusé, par 108 voix contre 83, de supprimer les droits de douane sur les produits industriels – il en «coûterait» quelque 560 millions à la Confédération (de recettes en moins). Et par 186 voix contre 4, nous avons soutenu une motion demandant que les économies réalisées par la réforme d’Agroscope soient affectées à la recherche agronomique – une bonne chose que la Chambre des cantons doit donc encore confirmer !

Malgré les mesures de déconfinement, le coronavirus rôde encore… Alors gardez vos distances et prenez, toujours, bien soin de vous,

Pierre-André Page,
conseiller national, Châtonnaye


NEWS 02.06.2020

Parlement: la session d’été à la Bernexpo

Le CO2 et encore le Covid-19

Dès mardi 2 juin – et pour trois semaines – les deux Chambres du Parlement se retrouvent à la Bernexpo pour la session d’été ! Des locaux auxquels on commencerait presque à s’habituer, puisque nous y avons vécu notre session extraordinaire au début mai dernier. Au programme de ces prochaines journées, entre autres: une rallonge de 14,9 milliards de francs au budget 2020 et la loi sur le CO2.

Encore les conséquences du Covid-19 puisque, dans cette rallonge de 14,9 milliards de francs, 14,2 milliards de francs sont prévus pour l’assurance-chômage qui doit faire face à des engagements supplémentaires en raison de l’indemnisation du chômage partiel. Les commissions des deux Chambres préavisent favorablement cette rallonge.

Autre sujet d’importance, la loi sur le CO2 dont nous aurions dû débattre en mars… avant que la session ne soit interrompue par le coronavirus. Petit rappel: cette loi vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre afin de contribuer à réduire la hausse de la température mondiale. Mais avec cette loi, la Suisse imposerait les prélèvements les plus élevés du monde: et la facture promise par le Conseil fédéral d’une charge de CHF 40 par an et par ménage privé passe en réalité aujourd’hui à quelque CHF 1’400 ! Le groupe UDC au Conseil national s’oppose donc à cette loi de même qu’il dit non à la création d’un fonds financé par les taxes, notamment aussi celles prélevées sur l’essence et les billets d’avion. De mon côté, j’appartiens à une minorité qui, au contraire, soutient ce fonds qui devrait, notamment, promouvoir le développement des ressources renouvelables.

Décidément, ces prochains jours du côté de Berne, entre les particules de coronavirus et les nuages de gaz à effet de serre, l’air de la politique fédérale est bien chargé…

Pierre-André Page,
conseiller national, Châtonnaye

beurre

Retrouvez mes anciennes publications dans la rubrique
« Archives »

Suivez-moi sur Facebook !

Pin It on Pinterest

Share This
Google+