PIERRE-ANDRÉ PAGE

CONSEILLER NATIONAL

PIERRE-ANDRÉ PAGE

CONSEILLER NATIONAL

POUR LA SUISSE.ecuCH AVEC FRIBOURG.ecuFR

POUR LA SUISSE.ecuCH AVEC FRIBOURG.ecuFR


NEWS 22.12.2019

UDC suisse : le Président annonce sa démission

Albert Rösti, merci !

Président de l’UDC suisse depuis quatre années, mon collègue du Conseil national Albert Rösti vient d’annoncer sa démission pour le printemps 2020. Le moment, très spontanément, de lui dire MERCI !

Personnalité attachante, j’ai apprécié chez Albert Rösti son sens de l’écoute, son souci de rechercher une solution, un compromis. Du côté de la section fribourgeoise de l’UDC, il a volontiers répondu à nos invitations et nous a toujours apporté, autant que son agenda le lui permettait, ses messages en langue française. Albert Rösti est également un connaisseur du monde de la paysannerie et de la politique agricole, domaines qu’il continuera à défendre comme conseiller national.

Pour ton engagement à la tête de notre parti national, merci Albert ! Je me réjouis de poursuivre nos engagements, ensemble, au Conseil national.

Pierre-André Page,
conseiller national, Châtonnaye


NEWS 21.12.2019

Session d’hiver 2019 du Conseil national: dernière semaine

Armée : oui aux avions, mais…

Il aura fallu une conférence de conciliation entre les deux Chambres pour éliminer une divergence à propos du crédit de six milliards de francs pour l’achat de nouveaux avions pour notre armée. Une divergence quant au montant des affaires compensatoires… à propos desquelles je ne suis pas totalement satisfait. Voilà pourquoi je déposerai, lors de la prochaine session de mars 2020, un postulat demandant au Conseil fédéral un rapport exhaustif à propos de ce que les entreprises romandes, et plus particulièrement celles alentours de l’aérodrome de Payerne, peuvent attendre de ces affaires compensatoires.

Le Conseil national a accepté, par 123 voix contre 68 et 5 abstentions l’arrêté chargeant le Conseil fédéral d’acquérir de nouveaux avions de combat pour notre armée via une enveloppe de six milliards de francs. Un référendum est lancé et le souverain se prononcera en votation populaire à l’automne 2020. Cet achat doit aussi permettre aux entreprises suisses de réaliser des affaires compensatoires: de 100% du crédit à 80%, c’est finalement un 60% qui a été décidé. Je ne suis pas satisfait de ce pourcentage: pour la Suisse romande, pour les Broye fribourgeoise et vaudoise qui acceptent les désagréments de l’aérodrome de Payerne, le geste devrait être plus élevé. Ce sera le sens de mon postulat de mars prochain.

Toujours au chapitre « militaire », le Conseil national a accepté, par 102 voix contre 92, de durcir les conditions d’admission au service civil dans la perspective de ne pas mettre en danger les effectifs de notre armée de milice.

Centrales hydrauliques, burka et fiscalité des couples…

Tout autre chose encore: grâce à la voix prépondérante de notre Présidente, Isabelle Moret, les études d’impact environnemental seront désormais facilitées pour les centrales hydrauliques: comme par exemple, lorsqu’il s’agirait de surélever un barrage. Et la Chambre basse a accepté le contre-projet du Gouvernement quant au port de la burka: les visages devront être libres de tout voile, notamment lors de contrôles policiers. Là encore, le peuple souverain devra prochainement se déterminer. Enfin, la dépénalisation des couples mariés en matière d’imposition fiscale attendra encore… Par 113 voix contre 80, le dossier a été renvoyé au Conseil fédéral dont on attend qu’il examine d’autres modèles. Ce qui, à coup sûr, prendra bien quelques années…

En attendant, je vous souhaite, très cordialement, à chacune et à chacun, un Joyeux Noël !

Pierre-André Page,
conseiller national, Châtonnaye


NEWS 14.12.2019

Deuxième semaine de session pour le Conseil national

Finances, pesticides et Conseil fédéral

Le point fort de cette deuxième semaine de session d’hiver aura été, bien évidemment, la réélection des sept conseillères et conseillers fédéraux mercredi 11 décembre. Sans surprise politique, l’Assemblée fédérale a renouvelé sa confiance aux sept ministres actuels. Ainsi la vague médiatico-verte se sera brisée sur la plage fédérale…

Quelques points à retenir de cette « petite » semaine: côté finances, le budget de la Confédération pour 2020 est sous toit. Le Parlement a été plus généreux que le Conseil fédéral et les dépenses ascenderont à 75,323 milliards de francs, soit 242 millions de francs de plus que prévu.

Côté carburants renouvelables: le Conseil national a prolongé les allégements fiscaux accordés pour le gaz et les biocarburants jusqu’en 2023, selon le vœu de l’initiative de notre collègue Burkart. Rapportant au nom de la Commission, j’ai relevé que les principaux instruments prévus dans la loi actuelle sur le CO2 devaient être reconduits sans interruption afin d’assurer la pérennité des investissements.

Défaite par contre avec l’initiative de Beat Jans qui demande à mieux protéger les eaux suisses. Le Conseil national a décidé de donner suite à cette initiative par 105 voix contre 88 et ce malgré l’avis contraire de notre Commission. En effet, j’estime – et je l’ai relevé dans mon intervention en plenum – que «notre agriculture suisse effectue déjà aujourd’hui un travail considérable pour les lutter contre les abus de pesticides. Nos paysans sont responsables, eux qui vivent de la nature, de la terre et de l’eau; ils ne sont tout de même pas si stupides au point de mettre en péril leurs propres ressources !» De plus, les lois existent qui protègent nos eaux et même le Conseil fédéral dans sa Politique Agricole 2022 prévoit encore d’autres mesures… Nous voilà donc aujourd’hui avec des mesures supplémentaires contre les pesticides. Une (première) victoire à couleur verte…

Pierre-André Page,
conseiller national, Châtonnaye


NEWS 10.12.2019

Le Fribourgeois Vincent Ducrot à la tête des CFF

Mes félicitations à un grand patron

Vincent Ducrot vient d’être appelé à la tête des CFF ! Je lui adresse mes plus sincères félicitations et me réjouis des compétences humaines et professionnelles qu’il apportera à notre grande régie. Même si les Transports publics fribourgeois (TPF) perdent ainsi un grand patron !

En ma qualité de Président de la coopérative LANDI de Romont, j’ai eu l’occasion de travailler avec Vincent Ducrot à la construction de notre magasin-garage du chef-lieu glânois combiné aux garages souterrains des TPF. Ensemble, nous avons marié l’utile à l’agréable, économisé quelque 8’000 m2 de terrain, utilisé l’énergie renouvelable et mis les bus des TPF au cœur de leur réseau. Une magnifique réalisation lors de laquelle j’ai pu apprécié la vision de M. Ducrot, son esprit entrepreneurial et son extrême souci du personnel, véritable moteur de l’entreprise comme il le dit.

Je suis heureux que notre compatriote puisse faire souffler sur les CFF un vent nouveau, celui d’un réseau qui n’oublie aucune région périphérique, celui d’une entreprise au service de sa clientèle, celui d’une grande famille au sein de laquelle chaque cheminot a sa place.

Chaleureux bravo et bons vœux, Vincent Ducrot !

Pierre-André Page,
conseiller national, Châtonnaye


NEWS 06.12.2019

Conseil national et Conseil des Etats : départ de la 51e législature

Formation et agriculture: crédits augmentés

Et voilà… Le Parlement fédéral a entamé, ce lundi 2 décembre dernier, la 51e législature, nouvellement reformé après les élections de l’automne. Les parlementaires ont prêté serment et, du côté du Conseil national, élu leur présidente. La radicale vaudoise Isabelle Moret a réalisé le meilleur résultat de tous les temps, rassemblant 193 voix sur 198 bulletins valables. Cette première semaine encore, le Saint-Nicolas fribourgeois, accompagné des autorités du canton, a fait le déplacement du Palais fédéral – histoire de soigner les bonnes relations qu’entretiennent Fribourg et la Berne fédérale.

Déjà en ces premiers jours, le travail n’a pas manqué et des décisions importantes ont été prises. Ainsi le National a refusé d’entrer en matière sur la deuxième étape de la Loi sur l’aménagement du territoire 2. Par 108 voix contre 83, nous n’avons pas accepté ce que propose le Conseil fédéral.

Des propositions inacceptables

Rapportant en plenum au nom du groupe, j’ai souligné combien cette deuxième étape proposée par le Conseil fédéral était lacunaire et ses propositions inacceptables. En effet, comme accepter de concentrer la détention d’animaux dans des zones spéciales ! Comment accepter que, en cas d’autorisation de construire hors des zones à bâtir, une obligation de démolir soit imposée ! La Suisse qui a un paysage rural bâti très riche, doit pouvoir utiliser les bâtiments existants de façon optimale afin d’économiser nos riches terres agricoles. Le Conseil des Etats doit maintenant encore se prononcer : mais s’il jette aussi l’éponge ou si le Conseil national maintient son opposition, alors le projet sera enterré.

 

Conseil national Session d’hiver 2019, Deuxième séance 03.12.19, 08h15,
Loi sur l’aménagement du territoire. Révision partielle. 2ème phase.

 

Lors de l’examen du budget de la Confédération pour 2020, le Conseil national a accepté d’augmenter les crédits pour la formation et pour l’agriculture et décidé de préserver le personnel fédéral. Le budget de 75,666 milliards de francs présenté par le gouvernement prévoit un exédent de 435 millions de francs. Avec les augmentations pour la formation et l’agriculture, l’exédent de recettes recule à 344 millions de francs. Notre nouveau Parlement a donc voté correctement, soit pour les crédits pour l’agriculture soit pour l’aménagement du territoire…. malgré un certain bouleversement des majorités dont les médias avaient fait leur « une »…

Pierre-André Page,
conseiller national, Châtonnaye

Retrouvez mes anciennes publications dans la rubrique
« Archives »

Suivez-moi sur Facebook !

Pin It on Pinterest

Share This
Google+