PIERRE-ANDRÉ PAGE

CONSEILLER NATIONAL

PIERRE-ANDRÉ PAGE

CONSEILLER NATIONAL

POUR LA SUISSE.ecuCH AVEC FRIBOURG.ecuFR

POUR LA SUISSE.ecuCH AVEC FRIBOURG.ecuFR


NEWS 17.11.2020

NON à l’Initiative « Entreprises responsables »

Nestlé injecte 160 millions pour agrandir le site de Nespresso à Romont et crée 300 emplois. Nous n’avons pas le droit de les laisser partir…

vignette autoroutière électronique

NEWS 01.11.2020

Une mini-session de deux journées pour le Conseil national

Loyers et crédits Covid-19 à l’ordre du jour

Jeudi 29 et vendredi 30 octobre 2020, le Conseil national a vécu sa session extraordinaire d’octobre. Deux journées de débat aussi variés qu’intenses et auxquelles la pandémie du Covid-19 s’est encore invitée…

Le Conseil national a adopté la loi sur les crédits cautionnés par la Confédération dans le cadre de la crise sanitaire; il a choisi une version plus souple que celle du Conseil fédéral pour les entreprises qui ont eu recours à ce programme. C’est ainsi qu’en matière de durée d’amortissement, le délai de remboursement passe de cinq à huit années. Quant au taux d’intérêt, le Conseil national a décidé, par 90 voix contre 89, que ces crédits resteraient sans intérêt jusqu’au 31 mars 2028.

Toujours au chapitre du Covid-19, le Conseil national a décidé, par 91 voix contre 89, d’entrer en matière sur un projet de loi sur les loyers commerciaux: un texte qui prévoit que les locataires puissent bénéficier d’une réduction de loyer de 60%, sous certaines conditions. Une mesure qui touche loyers ou fermages inférieurs à CHF 20’000 par mois.

vignette autoroutière électronique

Tout autre sujet avec le terrorisme: le Conseil national a suivi une motion UDC, par 96 voix contre 79, visant à placer en détention sans délai toute personne de retour du djihad. Le Conseil fédéral estimait que le droit en vigueur permettait déjà pareille mesure: le Conseil des Etats doit encore se prononcer.

Et parmi toutes les autres questions débattues, citons l’adoption, par 126 voix contre 42, d’une motion demandant au Gouvernement de créer les bases légales pour imposer les cigarettes électroniques. Ou encore, en votation finale, le Conseil national a décidé que les lobbyistes ne devront pas montrer davantage patte blanche pour accéder au Parlement…

Respectons les gestes barrières, car le virus est plus que jamais bien là !

Pierre-André Page,
conseiller national, Châtonnaye


NEWS 26.09.2020

Dernière semaine de session: climat, finances et… Covid-19

Une météo un peu agitée

C’est peu dire que la dernière semaine de session du Parlement aura connu une météo un peu agitée… Surtout à l’extérieur du Palais fédéral où, deux jours durant, les activistes du climat ont illégalement occupé la Place fédérale avant qu’ils ne soient délogés par les forces de police dans la nuit de mardi à mercredi. Je ne suis pas certain que cette action sauvage contribue à faire avancer la cause du climat que je reconnais comme nécessaire à défendre – mais de manière constructive !

A l’intérieur du Palais fédéral, le climat a aussi occupé le Conseil national: ainsi la Chambre du peuple a rejeté, par 102 voix contre 83, une initiative genevoise demandant un moratoire de 25 ans sur l’exploration, l’exploitation et l’importation de gaz de schiste : rapportant au nom de la Commission de l’environnement, de l’aménagement du territoire et de l’énergie (CEATE), j’ai expliqué le pourquoi de ce refus. Ce gaz, ce n’est pas l’électricité : il n’existe pas d’indication de provenance pour le gaz. Et donc les produits issus du gaz de schiste ne peuvent être séparés des autres hydrocarbures.

Prise de parole: Pour un moratoire fédéral sur l’importation, l’exploration et l’exploitation de gaz de schiste en Suisse, Conseil National, Dix-septième séance, 24.09.20, 08h00

Le Conseil national a proposé de rejeter deux initiatives populaires, celle qui vise à interdire toute utilisation de pesticides synthétiques et celle pour une eau potable propre : le peuple décidera. Mais une acceptation de ces initiatives diminuerait fortement les récoltes, augmenterait les prix des marchandises que notre pays devrait alors importer !

vignette autoroutière électronique

CO2: une loi bien chère pour les ménages

Côté climat et environnement encore, la loi sur le CO2 est définitivement sous toit: l’UDC est de l’avis que le peuple doit pouvoir décider de cette loi. Car, benzine, huile de chauffage vont augmenter et creuser de profonds trous dans le porte-monnaie de M. et Mme Tout-le-monde. Sans compter que, dès 2023, les valeurs limites pour le chauffage entraîneront, de facto, une interdiction de nouvelles installations à huile.

Finances : préserver nos PME

Au chapitre des finances, le Conseil national a rejeté, par 123 voix contre 62, l’initiative « 99 % » qui entendait taxer le capital. Je suis intervenu en plenum pour combattre pareille idée : car, accepter cette initiative « 99 % » serait revenu à priver les entrepreneurs de ressources financières qui leur permettraient d’investir, d’innover, en un mot de créer de nouveaux emplois. Nous aurions coupé les ailes du développement, les ailes de l’incitation à activer, à dynamiser les activités entrepreneuriales dans notre pays. Et nous aurions couru le risque de décourager les investisseurs étrangers à venir en Suisse, respectivement de voir les investisseurs suisses s’en aller à l’étranger pour y déposer et y faire fructifier leurs capitaux. Aujourd’hui, en pleine crise du Covid-19, ce n’est vraiment pas le bon moment !

Prise de parole: Alléger les impôts sur les salaires, imposer équitablement le capital. Initiative populaire, Conseil National, Dix-huitième séance, 24.09.20, 15h00

Finances toujours : le Conseil national a accordé, pour les années à venir, 14,4 milliards de francs pour la rénovation des voies ferrées en Suisse. Et pour les années 2021 à 2024, un plan d’investissements de 21,1 milliards de francs pour notre armée.

Covid-19 : les aides prolongées

La loi qui confirme toutes les aides mises en place par la Confédération dès ce printemps, est maintenant sous toit. Les soutiens aux indépendants seront prolongés jusqu’au 30 juin 2021 : plus particulièrement concernés, sont les branches « oubliées », comme la branche du voyage ou les forains. Par ailleurs, seront également soutenues les entreprises qui ont réalisé moins de 55% de leur chiffre d’affaires de l’année précédente. Et en cas de problème, les situations difficiles pourront, avec l’appui des cantons, être aidées.

A relever encore que le Conseil national a décidé, à une courte majorité de 98 voix contre 85, d’abaisser l’âge du droit de vote à 16 ans : le jeune pourrait alors participer aux élections fédérales mais sans pouvoir être candidat ! L’UDC, qui rejette cette initiative, est de l’avis que ce droit doit être couplé à des obligations, comme celle de payer des impôts et que l’âge de la majorité civique doit être maintenu à 18 ans. Le dossier sera encore examiné par le Conseil des Etats.

Deux votations fédérales en novembre

Rendez-vous donc le 30 novembre pour la session d’hiver ! Mais d’ici là, les votations du 29 novembre permettront au peuple souverain de trancher deux initiatives populaires, celle « Entreprises responsables – pour protéger l’être humain et l’environnement » et celle « Pour une interdiction du financement des producteurs de matériel de guerre ».

Bel automne et, Covid-19 oblige, prenez toujours bien soin de vous !

Pierre-André Page,
conseiller national, Châtonnaye

Retrouvez mes anciennes publications dans la rubrique
« Archives »

Suivez-moi sur Facebook !

Pin It on Pinterest

Share This
Google+