PIERRE-ANDRÉ PAGE

CONSEILLER NATIONAL

PIERRE-ANDRÉ PAGE

CONSEILLER NATIONAL

POUR LA SUISSE.ecuCH AVEC FRIBOURG.ecuFR

POUR LA SUISSE.ecuCH AVEC FRIBOURG.ecuFR


NEWS 16.03.2020

Conseil national: pas de troisième semaine

Covid-19: pensez à vous, aux autres !

Au vu de la propagation de la pandémie du Covid-19, les Chambres fédérales suspendent leurs débats: la troisième semaine de session n’a donc pas lieu. Les deux dossiers importants, la rente-pont et la loi sur le CO2 sont reportés vraisemblablement en juin prochain.
Aujourd’hui, l’important, pour chacune et chacun, est la lutte, ensemble, contre le coronavirus. Les mesures individuelles de précaution sont indispensables et la solidarité entre tous plus que jamais nécessaire !
Bonne santé à chacun !

Pierre-André Page,
conseiller national, Châtonnaye


NEWS 14.03.2020

Deuxième semaine de session pour le Conseil national

Avions de combat: quelles retombées ?

Cet automne, les citoyennes et citoyens suisses se prononceront sur un crédit de six milliards de francs pour l’acquisition de nouveaux avions de combat. Mais avant cette votation fédérale, il est important, si ce n’est absolument impératif, que les Suisses tessinoise et romande et la région de la Broye en particulier connaissent les retombées économiques et autres affaires compensatoires que leurs entreprises peuvent attendre. C’est l’objectif de mon postulat déposé cette semaine auprès du Conseil fédéral.

En 2014, le peuple suisse rejetait l’achat de l’avion de combat Gripen: la Suisse romande en particulier… Aujourd’hui, face à la prochaine votation fédérale de cet automne, il est impératif de recréer un climat de confiance et, surtout, d’expliquer à la population de manière crédible, quelles vont être les retombées économiques de cette acquisition, en termes de formation et d’emplois qualifiés en Suisse romande, et dans la Broye en particulier.

Rééquilibrer nuisances/emplois

Dans mon postulat déposé cette semaine, je souligne que cette acquisition et ses affaires compensatoires sont une magnifique opportunité de procéder à un rééquilibrage entre les retombées économiques et les nuisances de la base aérienne de Payerne. J’ai donc demandé au Conseil fédéral de publier un rapport, avant la votation de l’automne, répondant aux questions suivantes:

  • quelles sont les mesures concrètes et crédibles envisagées par le Conseil fédéral pour rétablir la confiance des citoyens romands et tessinois quant aux retombées économiques de cet achat ?

  • quelles mesures le Conseil fédéral entend-t-il mettre en œuvre pour corriger le déséquilibre nuisances/emplois dans la région de Payerne ?

  • la Broye intercantonale offre des opportunités de développement sur le parc technologique civil et militaire de Payerne. Quelles sont les actions que le Conseil fédéral compte entreprendre pour y implanter des activités de Ruag répondant à certains objectifs de la stratégie de BGRB Holding SA ?

Matériel de guerre et travailleurs âgés

Deux autres sujets encore de cette deuxième semaine: une majorité du Conseil national propose de refuser (par 120 voix contre 71) l’initiative populaire sur le financement des producteurs de matériel de guerre: des débats qui ont vu, principalement, s’opposer la gauche, favorable au texte et la droite dure qui ne veut même pas d’un contre-projet.

Enfin, la Chambre basse a accepté, par 115 voix contre 80, de plafonner la rente-pont pour les chômeurs âgés et a proposé un maximum de 43’762 francs pour les personnes seules et de 65’643 francs pour les couples. Et contre l’avis de la gauche, la Chambre du peuple a restreint le cercle des ayants droit.

Pierre-André Page,
conseiller national, Châtonnaye


NEWS 08.03.2020

Conseil national: le coronavirus plane sur la session

Travail, chômage et agriculture

L’ombre du coronavirus et ses conséquences humaines et financières a plané sur la première semaine de la session de printemps 2020 du Conseil national. Les parlementaires ont gardé leurs distances, évitant de se serrer la main, l’accolade ou le petit bisou… Le tout à l’abri du public – lequel a été prié de rester en dehors du Palais fédéral, par mesure de précaution. Un climat qui n’a pas empêché des débats sereins.

Le travail, le chômage et l’agriculture sont trois thèmes à retenir… Les travailleurs âgés tout d’abord: le Conseil national a accepté, par 131 voix contre 57, la Loi sur les prestations transitoires pour les chômeurs âgés de longue durée. Ainsi les personnes en fin de droit de 60 ans et plus, devraient bénéficier d’une rente-pont jusqu’à la retraite. Mais ce dossier retourne dans la Chambre d’à côté, au Conseil des Etats…

Le chômage ensuite… La Chambre basse a accepté, par 141 voix contre 39, une motion de l’UDC lucernois Franz Grüter demandant que les chômeurs en fin de droit soient comptabilisés dans la statistique du chômage établie par le SECO. Si l’on appliquait les critères internationaux, la Suisse aurait un taux de chomage réel de 5,5%. Là également, le Conseil des Etats doit encore se prononcer.

Travail, chômage, économie… Le Conseil national a suivi le Conseil des Etats et a décidé, mercredi dernier, par 105 voix contre 83 et 9 abstentions, de rejeter l’initiative populaire sur les multinationales responsables. Mais le sort du contre-projet, qui pourrait aboutir au retrait de l’initiative, n’est pas encore tranché.

Agriculture: deux plus, un moins…

Sans opposition, après le Conseil des Etats, le National a donné suite à une motion destinée à parer la crise du lait et à soutenir les producteurs laitiers. Le texte exige que les contrats d’achat de lait indiquent les prix du lait pour une durée de trois mois.

Autre plus: une motion UDC demandant au Conseil fédéral d’examiner de manière précise l’évolution des prix des produits agroalimentaires a été acceptée par 147 voix contre 37. Plus de transparence serait profitable à toute la filière et aux consommateurs ! Le Conseil des Etats doit encore se prononcer.

Par contre, le Conseil national a enterré, par 96 voix contre 87, une motion de l’UDC vaudois Jacques Nicolet qui demandait un encouragement à la production des cultures fourragères. La production se régule par elle-même, sans intervention de la Confédération, a commenté le Conseiller fédéral Guy Parmelin. Et d’illustrer: actuellement, face à de gros stocks de céréales panifiables, les producteurs se tournent vers les céréales destinées à l’alimentation du bétail.

Pierre-André Page,
conseiller national, Châtonnaye


NEWS 16.02.2020

Nos nouveaux citoyens et ma réélection

Merci, Châtonnaye !

Fête villageoise des plus sympathiques, samedi soir 15 février… A l’initiative du Conseil communal, la population de Châtonnaye était invitée à «une petite fête à Pierrot». L’occasion d’accueillir une invitée surprise, ma collègue Isabelle Chevalley, Conseillère nationale vaudoise Verte-Libérale et, surtout, de saluer nos nouveaux citoyens, les jeunes des années 2000, 2001 et 2002 !

«Que du bonheur» que pareille soirée ! Des moments de rencontres, d’échanges, de partage… Des moments enrichis des prestations musicales de «l’Echo des Roches», des mélodies chantées des enfants des écoles et des productions gymniques créées et entraînées au camp de ski ! Et des moments de fierté à découvrir les visages de nos nouveaux citoyens et citoyennes que je n’ai pu qu’encourager à participer à la vie de la commune: parce que, et j’en suis toujours convaincu, « faire de la politique, c’est gratifiant ! »

De tout cœur, merci à toutes et à tous !

Pierre-André Page,
conseiller national, Châtonnaye

Retrouvez mes anciennes publications dans la rubrique
« Archives »

Suivez-moi sur Facebook !

Pin It on Pinterest

Share This
Google+